Eglantier, Cynorrhodon

Rosa canina L, R pendulina L.

Autres Noms : Rosier des chiens, Rosier des Haies, Rosier sauvage, Gratte cul, Chopécu

Famille : Roasaceae

Le fruit de ce rosier sauvage produit le fruit le plus riche en vitamine C de notre région. Sa teneur en acide ascorbique (vit C) est de 0.3 à 2%. Le Cynorrhodon possède une action tonique et antioxydante.
Les plus courageux en font une confiture ; la meilleure à mon goût.
Les plus audacieux ou taquins en extraient le poil à gratter (akènes poilus contenus dans le fruit) !

Coté médecine, en gemmothérapie, on utilise le bourgeon dans le traitement des pathologies ORL ( bronchite, pharyngite, otite, sinusite, …ou toutes autres affections grippales) pour son action anti-inflammatoire. Il stimule l’immunité. On le retrouve dans la prévention et le traitement des maux d’hiver notamment chez l’enfant.

Laxatif doux, diurétique, et vermifuge, la plante est également indiquée dans l’hypertriglyciridémie.
Les romains l’indiquait dans les migraines.   La racine a été employée dans le traitement de la rage, d’où son nom de rosier des chiens.

Une action anti-inflammatoire a été démontrée à plusieurs reprises par des études cliniques chez des patients arthrosiques. Une administration quotidienne de 5 g de poudre réduit les douleurs et augmente la mobilité articulaire.

Utilisation :
– Teinture Mère  : 1gtte/kg/jour
– Infusion : 2 g pour 250 ml d’eau 2 à 3*/jour
– Bourgeon Macérat Glycériné : 50 gouttes 3*/jour  (Adulte)
1gtte/kg/jour chez l’enfant

Aubépine

Crataegus monogyna Jacq
Crateagus laevigata(Poiret) DC 

Famille  : Rosaceae

Autres noms  : Cennelier, Épine blanche, Épine de Mai

 

L’Aubépine  ; l’amie du coeur  !

Les sommités fleuries sont récoltées en  mai ; pour les fruits (baies) , vite c’est le moment de les cueillir juste avant les premières gelées !

L’aubépine apporte l’apaisement  nerveux  ; elle soulage l’anxiété, les  troubles du sommeil, l’hyperémotivité. Elle  apporte un plus en cas de surmenage et d’irritabilité.
Elle régule le rythme cardiaque : tachycardie, palpitations, et trouve son intérêt en cas d’insuffisance cardiaque.

Cardioprotectrice, antioxydante, hypotensive, on la conseille également en prévention de l’infarctus du myocarde.

Après cueillette et séchage ; dans les pathologies cardiaques, on infuse les sommités fleuries (2.5 g pour 250 ml d’eau à répartir dans la journée) ou les baies(2 g pour 250 ml d’eau).
Le soir, ces mêmes infusions sont conseillées en cas de trouble du sommeil.

L’utilisation de farine de fruits séchés permettait la préparation de pain dans les régions du Danube.
Les jeunes feuilles, tendres, peuvent être consommées en salade.

Cette plante est à utiliser avec précautions, demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

 

Reine des prés

Filipendula Ulmaria L. ; Spirea Ulmaria

Famille : Rosaceae

Autres Noms  : Fleurs des abeilles , Spirée ulmaire, Barbe de chèvre, Ulmaire

Cette grande herbacée parfume  nos ballades le long des cours d’eau. Sa forte concentration en salicylate de méthyle lui confère cette odeur suave  caractéristique et ses principales propriétés.
1ml de salycilate de méthyle correspond à l’activité d’1 g d’aspirine. Nous utilisons la Reine de Prés dans les mêmes indications que l’aspirine : manifestations articulaires, fièvre, céphalées, douleurs dentaires, …
Son action diurétique lui donne une indication supplémentaire dans la crise de goutte.
Nous la retrouvons également  dans des mélanges  contre la rétention d’eau et des compostions digestives.

On utilise essentiellement les sommités fleuries en infusion :  2 à 18 g pour 1/4 à 1/2 Litre  d’eau à  boire dans la journée.

D’autres effets sont rapportés par des études :
– l’extrait de reine des Prés augmente les défenses immunitaires
– l’extrait  possède des actions antibactériennes
– une décoction montre une action antitumorale et une protection gastrique

Prudence : ne pas la conseiller en cas d’allergies à l’aspirine, lors de traitements anticoagulants ou chez les enfants….