Arnica

Arnica montana L.

Famille : Asteraceae

Autres noms : Tabac des Vosges, Herbe aux chutes, Quinquina des pauvres, Herbe à éternuer

Aucune description disponible.

Figure emblématique du massif des Vosges, l’Arnica est la plante incontournable pour soulager coups, bleus, bosses, fatigue musculaire. C’est une espèce protégée. Sa cueillette est réservée par Weleda ou d’autres laboratoires homéopathiques. On la trouve tout particulièrement au Markstein mais aussi sur l’ensemble des crêtes.

Même si ces indications premières sont bien connues, il ne faut pour autant oublier la suite. Les sportifs l’apprécieront pour décontracter les muscles et soulager les douleurs. En effet la plante possède des propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales, anti-oedemateuse. On continue, l’Arnica est cicatrisant, antifongique, antibactérien, et immunostimmulant.

La teinture mère est utilisée pour la confection de pommades, de gels, de sticks pour usage local.
Par voie orale, seule l’utilisation de dilutions homéopathique est recommandée. En effet, son ingestion est toxique hors dilutions homéopathiques : hallucinations, troubles digestifs à forte dose, nervosité, accélération du rythme cardiaque, faiblesse musculaire pouvant conduire à la mort .

Infusion pour compresse : infuser 5 à 10 minutes, 2 g de fleurs séchéees dans 100 mL d’eau bouillante. Appliquer, plusieurs fois par jour, une compresse imbibée

Onguent: 25 % de teinture ou 15 % d’huile d’arnica dans une crème neutre. Appliquer plusieurs fois par jour. Ne pas appliquer sur les plaies ouvertes.

Laisser un commentaire