Genévrier

Juniperus communis L.

Famille : Cupressaceae

Autres noms : Génévrier commun, Genièvre

Juniperus communis L.

Ballade sur les crêtes vosgiennes en entre deux fêtes !
Voici le Genévrier précieux par ses petites baies. Celles des deux années passées sont vertes, les plus foncées ont déjà 3 ans ! On récolte les baies mâtures.

Dans ma région : l’Alsace ; elle agrémente notre choucroute locale. Elle favorise sa digestion mais également notre appétit. Elle facilite ainsi la prise de poids.

Autrefois proposée contre l’hystérie par les Grecs et les Arabes ou encore brûlée pour chasser les mauvais esprits ou la peste ; nous lui connaissons des indications plus sérieuses et documentées de nos jours.
La plante figure au top ten de nos détox. Elle est diurétique et antiseptique des voies urinaires, voire dépurative. Idéal après les fêtes , non ?
Sudorifique et fébrifuge, le Genévrier est utile dans les crise de paludisme.
Antidiabétique, la plante stimule la sécrétion d’insuline et améliore la consommation périphérique du glucose.


L’huile essentielle de baies est très riche en monoterpènes et ne doit être utilisée en usage prolongé (néphrotoxicité). Ses indications principales étant les douleurs (arthrite, courbatures, fatigue musculaire, rhumatisme, névrite,sciatique…), on la propose en traitement de crise. Cette huile essentielle draine le tissu sous-cutané, c’est pourquoi nous la retrouvons dans des formules amincissantes. Antiputride, antalgique, anti-inflammatoire et antispasmodique, elle trouve également sa place dans des formules pour les colites spasmodiques et fermentaires ( réservé à l’adulte).

Utilisation :
Plantes et/ou baies : infusion 5 g pour 1/2 à 1 L d’eau
Précautions : ne pas utiliser chez la femme enceinte, en cas de règles abondantes ou d’insuffisance rénale. Durée : 1 mois max


Aroma :
Voie orale : 1 à 2 gouttes 3*/jour sur un support (mie de pain , comprimé neutre, huile d’olive ; 5 jours max
Voie cutanée : concentration à 5% diluée dans une huile végétale
Ne pas utiliser chez la femme enceinte, l’insuffisant rénal, les enfants de moins de 6 ans, les allergiques. Prudence dans les troubles hormonaux dépendants (contient du cédrol = action hormone-like)


Reine des prés

Filipendula Ulmaria L. ; Spirea Ulmaria

Famille : Rosaceae

Autres Noms  : Fleurs des abeilles , Spirée ulmaire, Barbe de chèvre, Ulmaire

Cette grande herbacée parfume  nos ballades le long des cours d’eau. Sa forte concentration en salicylate de méthyle lui confère cette odeur suave  caractéristique et ses principales propriétés.
1ml de salycilate de méthyle correspond à l’activité d’1 g d’aspirine. Nous utilisons la Reine de Prés dans les mêmes indications que l’aspirine : manifestations articulaires, fièvre, céphalées, douleurs dentaires, …
Son action diurétique lui donne une indication supplémentaire dans la crise de goutte.
Nous la retrouvons également  dans des mélanges  contre la rétention d’eau et des compostions digestives.

On utilise essentiellement les sommités fleuries en infusion :  2 à 18 g pour 1/4 à 1/2 Litre  d’eau à  boire dans la journée.

D’autres effets sont rapportés par des études :
– l’extrait de reine des Prés augmente les défenses immunitaires
– l’extrait  possède des actions antibactériennes
– une décoction montre une action antitumorale et une protection gastrique

Prudence : ne pas la conseiller en cas d’allergies à l’aspirine, lors de traitements anticoagulants ou chez les enfants….

Mauve Sylvestre

Fromageon

Malva sylvestris  L. 

Famille : Malvaceae

Autres Noms : Mauve, Grande Mauve, Fausse Guimauve

En voici encore une très commune. On la rencontre le long des chemins ou en bord de routes. Elle peut aussi être cultivée.

Cette plante bisanuelle aux fleurs pentalobées, est riche en  mucilages (5 à 12%). Les principes actifs se concentrent au niveau des feuilles et des fleurs que l’on récolte avant leur épanouissement complet. Au contact de l’eau, les mucilages gonflent et forment un gel.

La Mauve est proposée dans le traitement de la toux sèche (antispasmodique), la constipation (laxative), les gerçures, les crevasses (vulnéraire), les piqûres d’insectes (anti-inflammatoire et antiprurigineuse) , et comme antalgique dans les maux de bouches (émolliente, adoucissante, anti-ulcéreuse).
A raison de  2 à 5 g de fleurs ou 10 g de feuilles pour 1/2 à 1 litre d’eau , l’infusion soulagera ces différents maux.

La Mauve renforce également vos défenses immunitaires. L’extrait alcoolique possède une action immunomodulante en stimulant la phagocytose par les globules blancs.

Son fruit sec  ressemble à un fromage découpé en tranches ce qui lui vaut son nom de fromageon.

Hélichryse italienne ou Immortelle

Helichrysum italicum 

Famille :  Asteraceae

Partie distillée : sommités fleuries

L’or jaune de l’Aromathérapie ! Cette plante du bassin méditerranéen  produit une huile essentielle remarquable. Son odeur forte en curry est caractéristique. Elle est originaire de Corse (gage de qualité), des Balkans ou encore de Madagascar.

On l’utilise principalement comme l’Arnica , simplement sa puissance est bien  supérieure ! A mettre dans sa trousse d’urgence pour tous les oedèmes.

En application locale, elle traite les bleus, les coups, les bosses, les entorses, ou toutes autres indications traumatiques ou inflammatoires (tendinites mais aussi arthrite,polyarthrite,  rhumatismes,..) mais aussi bronchite, toux spasmodique, coqueluche.
Cicatrisante, on l’applique également sur des plaies, des cicatrices chéloïdes.
Circulatoire, on l’utilise pour la couperose, les varicosités, les phlébites, la maladie de Raynaud, la prévention des escarres,  le bourdonnement d’oreilles….
En cosmétique, on la retrouve dans les crèmes anti-âges pour son pouvoir antioxydant.

Utilisation locale pure possible si ponctuelle chez l’adulte  : 3 gouttes 3*/jour, toujours diluée chez l’enfant  :  1 goutte 2*/jour à partir de 2 ans (dans une Huile végétale ou de la crème à l’Arnica).

La voie interne est déconseillée mais possible en cas d’hypercholestérolémie, …uniquement avec le suivis d’un spécialiste.

Attention à ne pas la proposer chez les personnes sous traitement anti-coagulant ou les personnes polymédicamentées; contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante.

 

Eucalyptus citronné

Eucalyptus citriodora ou Corymba  

Famille :  Myrtaceae

Partie distillée : feuilles

Voici une indispensable pour l’été !
Cette huile essentielle est à la fois utilisée  comme répulsif  contre les moustiques, les tiques, les mouches, les puces mais aussi comme  curatif en cas de piqûres d’insectes. Elle stoppe alors les démangeaisons.
Elle peut être appliquée sur la peau  (1 goutte d’huile essentielle pour 9 gouttes d’huile végétale) ou être diffusée par exemple 15 minutes avant le coucher pour passer une nuit sans Bzzz dans les oreilles. Apaisante,  votre sommeil sera amélioré par sa teneur en citronnellal. Bonus votre pièce sera aseptisée.

Si vous profitez de vos congés pour faire des activités sportives et que votre corps  est mis à rudes épreuves  ; là aussi l’Eucalyptus citronné vous sera d’un grand secours. Sa forte concentration en citronellal lui confère des propriétés antalgiques et anti-inflammtoire. Elle décontracte même  les muscles.

Mais ce n’est pas tout ! Avec la chaleur, il n’est pas rare que les mycoses  s’installent notamment entre nos orteils. L’Eucalyptus citronné est efficace contre ces champignons indésirables.

Que demander de plus en ce début de saison estivale ?

Cette huile essentielle peut être utilisée dès 6 ans.