Benoîte

Geum Urbanum L.

Famille : Rosaceae

Autres Noms : Herbe de la Saint Benoît, Sanicle des montagnes, Herbe à la fièvre, Herbe du bon soldat, Avence

Cette fleur jaune commune dans ma forêt voisine, pousse de manière spontanée dans ma cour . Son fruit s’accroche comme un velcro sur mes vêtements.

Sa racine est riche en eugénol. De ce fait elle peut remplacer le clou de girofle dans un but culinaire ou médical. L’eugénol est connu et utilisé par les dentistes pour son pouvoir antalgique. La Benoite soigne les inflammations des muqueuses et des gencives. Antibactérienne et astringente, elle contient également des tanins. Ainsi on la recommande en gargarisme dans les maux de bouche (angines, pharyngites, gingivites…), ou encore contre les diarrhées.
Autres indications : Engelures, Hémorroïdes, Insuffisance veineuse, Hypersudation,

Utilisation :
– Décoction de racines : 1 cuillère à soupe pour 500 ml d’eau ; laisser bouillir 5 minutes puis infuser à couvert 10 minutes supplémentaires
– Teinture Mère : 1 goutte/kg/jour
– Extrait fluide : 20 gouttes 3*/jour
– Poudre : 1g 3*/jour


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *